Just another Réseau Blog Poliris site
24 Août

Qui sont les acquéreurs dans l’immobilier de prestige à Paris ?

À Paris et en petite couronne, il y a tout type d’acquéreur en fonction du bien immobilier. Et dans l’immobilier de prestige, vous vous demandez peut-être quel est le profil de l’acheteur cette année ? Définissons tout de suite un bien immobilier de prestige à Paris comme un bien qui peut être rare du fait d’une architecture particulière ou de sa renommée comme de son emplacement exceptionnel ou de son histoire passée, voire unique. Dans la capitale, ces biens ne manquent pas !

En 2014, le visage de l’acquéreur d’un bien de prestige en France est le même que l’année dernière à cela près qu’ils sont 36 % d’entre eux à résider à l’étranger contre 22 % l’an dernier. Ils sont essentiellement Belges (15 %), Suisses (9 %), Allemands (6 %) et Américains (6 %). Le choix de la France pour l’achat d’un appartement ou d’une maison montre que l’immobilier de prestige à Paris reste un investissement sûr malgré une conjoncture économique instable. Bien avant une adresse prestigieuse (13 %), les acquéreurs sont avant tout à la recherche d’une bonne qualité de construction et d’une belle architecture (55 %), d’un environnement privilégié (54 %) et d’une belle vue (51 %). Vient ensuite le prix et évidemment le coup de cœur (tous deux à 43 %), une surface spacieuse (41 %) et le potentiel de revente (28 %).

Qui sont-ils ? Les acquéreurs de bien de prestige sont pour 65 % des hommes dont 73 % d’entre eux ont plus de 50 ans. Ils sont cadres (42 %) ou exercent une profession libérale ou intellectuelle supérieure. Seuls 22 % sont des retraités alors que 21 % sont artisans, commerçants ou chefs d’entreprise. Pour un quart d’entre eux, ils perçoivent plus de 200 000 euros de revenus annuels et sont déjà propriétaires d’un bien (24 %) de 2 à 5 biens (61 %) voire même de plus de 5 biens immobiliers (17 %). Les primo-accédants ne représentent que 14 % des acquisitions haut de gamme. Contrairement aux idées reçues, ils sont pour la majorité d’entre eux à la recherche de leur résidence principale (54 %) alors que 25 % cherchent une résidence secondaire ou un investissement patrimonial (17 %). Et ce sont les hôtels particuliers qui sont les plus demandés!

E.P. / BazikPress  © Jacques PALUT – Fotolia.com

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée